Reportage sur ETM sur le Blog de David KIRIAKIDIS

lien vers le blog de David KIRIAKIDIS ici
17 nov 2012

Houplines modélisme Photos Fr. Braem

  • Ce samedi le club de modélisme Houplinois a ouvert ses portes au public . Fondé en 2006 par Mr Didier Defer qui en est le président à cette époque avec quatre  autres personnes. De nos jours, le club  compte 17 membres. Le président d’honneur  Mr Paul Chapelain, la trésorière Madame Bardel Marie -Louise de même que le secrétaire, chargé de communication M Bardel Frédéric étaient présents pour   cette journée intitulée « ENTRE TERRE ». Paul Chapellain, une personne pratiquant du modélisme depuis son plus jeune âge,est un des plus ancien modéliste de France ,ancien ouvrier de la CNF oú il était tourneur ajusteur fraiseur .Sa passion : les bateaux à  vapeur lui ont créé un univers bien à lui. Rien ne lui résiste , un banal morceau  de cuivre entre ses mains devient une œuvre d’art ,ce qui  lui a  attribué  le rôle de fondateur du club de modélisme d‘ Armentières .Le mythique « Paquebot France » a été réalisé à Houplines  , sa représentation ne  fait rien que trois mètres pour les moteurs et quatre hélices, un modèle  réalisé par M André Debeuf .Pour le club ,un projet en septembre 2013 est prévu, un salon avec 100 exposants a Houplines.
  • https://picasaweb.google.com/107484240562019513931/HouplinesModelismePhMiquetPhotosFrancisBraem
  • Le Modélisme est apparu dans les années 1920 et dans le but de réaliser des prototypes d’avions, de bateaux, de voitures à une échelle réduite.
    A l’époque, tous les modèles étaient fabriqués à base de bois (sapin, contreplaqué, hêtre,…), de métal, de soie et de papier. Pour les avions et planeurs, le seul moyen était de les faire évoluer en vol libre, c’est à dire, de les lancer à la main ou à l’aide d’un moteur caoutchouc et d’attendre que ceux-ci reviennent par leurs propre moyens sur la terre ferme. Peu après, apparaîtront les premiers moteurs thermiques diesels. Les modèles voleront dés lors beaucoup plus haut!
    Suite logique, il fallait trouvait le moyen de commander les modèles à partir du sol: apparition des émetteurs-récepteurs permettant de guider les aéronefs. .Le début fut laborieux! Des émetteurs Bip-Bip à une ou deux voies permettaient d’envoyer des ordres aux servos-moteurs embarqués dans l’avion par impulsion (1 impulsion »DROITE » 2 impulsions »GAUCHE », pour revenir au neutre 3 impulsions). Bonjour la rapidité d’évolution! Heureusement que l’on avait inventé la colle avant!
    Dans les années 50 apparaissent les émetteurs-récepteurs à fonctions proportionnelles. Cela permettra de mieux maîtriser les modèles et de les faire évoluer comme nous on le désire.Les techniques de construction évolueront également avec l’apparition des matériaux composites (résine polyester, époxy, tissu de verre, etc) et du balsa. Ces matériaux nous ont été transmis par les fabricants de modèles réels. Ces progrès permettront de voir apparaître des rassemblements (meetings, concours, expositions) de passionnés de modèles réduits et de faire connaître ce loisir au grand public.
    • Pour certains, la différence entre modélisme et maquettisme provient du fait que le maquettisme désigne plutôt la réalisation de modèles statiques. Le modélisme naval, par exemple, fait ainsi la distinction entre maquettisme et modélisme, avec la réalisation de modèles statiques ou de modèles navigants.
    • Le modélisme ferroviaire fait lui le pont entre maquettisme et modélisme, dans le sens où la maquette sert d’écrin et de support au train modèle mobile. Le modélisme ferroviaire est souvent considéré comme une activité de maquettisme, car la réalisation du réseau (improprement appelé « circuit ») est mise en avant sur la fabrication ou le détaillage des modèles réduits ferroviaires.
    • Le terme de « modélisme ferroviaire » demeure cependant le plus usité.
    • Autre distinction possible : si le modèle est issu d’un modèle réel existant ou ayant existé à l’échelle 1/1, on dit que c’est un « modèle ». S’il ne correspond pas, c’est une « maquette »
    • Le modélisme est donc une activité de loisirs consistant à construire et, éventuellement, à piloter des modèles à une échelle réduite.
      Cette activité minutieuse se caractérise par le respect de certaines échelles, règles ou procédures, ce qui permet des échanges et des comparaisons entre les réalisations des amateurs.

      Par ailleurs, dans certains cas, une étape importante de la construction d’un modèle réduit consiste à rechercher de la documentation sous forme d’iconographie et de plans, ce qui donne à ce loisir une dimension historique et culturelle.

    • Les différents domaines
    • Le modélisme est une passion qui peut s’appliquer à des domaines divers.
      Ses formes les plus courantes sont :
      - le modélisme Automobile
      - le modélisme ferroviaire
      - le modélisme aérien
      - le modélisme naval.

      Il faut également noter que dans le domaine de la marine à voile, on trouve aussi des modèles en charpente qui présentent dans ses moindres détails la technique utilisée pour la construction des navires anciens. Ce modélisme est appelé « modélisme d’arsenal ».

      Dans la plupart des cas, les passionnés de modèles réduits ont aussi une passion pour le domaine concerné, par exemple les trains et le métier de cheminot dans le cas du modélisme ferroviaire.

Philippe  Miquet et Francis Braem

Les photos  sont  de Francis Braem  ainsi  que  les informations. Un grand merci Francis

modélisme houblinois david kiriakidis

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×